Projet Socrates

Publié le par groupe5

C'était les retrouvailles des participants et des formateurs qu'on a déjà rencontrés, comme la France, l'Ecosse, la Suisse, le Pays Basque et la Belgique. On était plus ou moins 40 en tout.

  

Le voyage en France c'est l'aventure, surtout en TGV. On voit les paysages défiler dans les yeux à toute vitesse. Une fois arrivés à Bourg-en-Bresse, on salue le sommet des montagnes. On voit des arbres et des nuages qui flottent sur les arbres. En roulant vers Giron, on avait l'impression que les arbres prenaient feu, mais c'était la brume. L'air était pur. Pas de bruit, pas d'avion, pas beaucoup de voitures: c'était autre chose que la grande ville !

Enfin, on est arrivés au centre d'accueil montagnard de Giron. C'est là que l'aventure commence, mardi le 27 mai 2008. L'objectif était de se retrouver pour parler d'un manifeste de revendications pour renforcer la dimension d'émancipation dans l'alphabétisation des adultes.

 

Qu'est-ce que je pense de ce manifeste et de ce travail qui a été intense ? Le groupe était sympa, il y avait des questions intéressantes. Anne et Kristine ont demandé qui veut prendre la parole. Pour une fois, j'ai pris la parole. Je me suis senti à l'aise même si en même temps j'avais beaucoup d'émotion. Pour dire que je suis très heureux d'avoir fait l'expérience de voir d'autres personnes.



Je dis merci au Collectif de m'avoir fait découvrir tout cela. C'est une expérience à faire.

                  Guy

Commenter cet article